Vous aimez les citations ? Éric Chaillier a récolté les plus belles citations autour de La Flûte enchantée : Beethoven, Bergman, Berlioz, Furtwängler, Goethe, Mauriac, Schiller, Stendhal, Wagner, etc.

Celui qui dit que La Flûte enchantée est un opéra maçonnique se trompe. Ce n’est qu’un aspect de l’opéra.
Claudio Abbado (1933-2O14)

Après la Flûte enchantée, il n’a plus été possible de faire cohabiter musique sérieuse et musique légère.
Theodor Adorno (1903-1969)

Le chef-d’œuvre de Mozart est Die Zauberflöte. Car c’est là qu’il s’est révélé un maître allemand. Dans cette œuvre, presque tous les genres, du lied jusqu’au choral et la fugue trouvent leur application.
Ludwig van Beethoven (1770-1827)

La Flûte enchantée est une saga poétique, un rêve. Ce n’est pas non plus une simple comédie, car la pièce possède une morale. Il y est dit que l’amour allège les tourments et se multiplie dans le temps. La Flûte enchantée est le message d’un homme qui n’avait plus que quelques mois à vivre et qui transmet sa foi en l’amour et en la musique.
Ingmar Bergman (1918-2007)

Mes sympathies les plus vives sont pour Gluck et Beethoven d’abord, pour Weber ensuite. J’admire profondément Mozart, cependant il m’émeut moins que les trois que je viens de nommer, si ce n’est dans La Flûte enchantée qui me paraît être son chef-d’œuvre.
Hector Berlioz (1803-1869)

La Flûte enchantée reprend le message d’une vie supérieure et clairement délivré par Mozart. Je crois que le monde irait beaucoup mieux si les dirigeants comprenaient enfin ce message !
Maurice Béjart (1927-2007)

La Flûte enchantée devient, chez Mozart, la plus haute leçon de dignité humaine qui ait jamais été formulée sur scène.
Marcel Brion (1895-1984)

La Flûte enchantée est une de ces pièces capables aussi bien de charmer l’enfant que d’émouvoir jusqu’aux larmes l’homme le mieux trempé ou d’exalter le plus sage.
Alfred Einstein (1880-1952)

Dans aucune autre de ses œuvres, l’humanité douce et simple de Mozart ne s’exprime de manière plus complète, plus aboutie et plus naturelle que dans cette œuvre merveilleuse.
Wilhelm Furtwängler (1886-1954)

La mort est le grand personnage musical du second acte. C’est à elle que Sarastro s’adresse à travers une Isis de paille. C’est elle, presque dépouillée de ses rigueurs, qui illustre l’extraordinaire duo des Hommes d’armes.
Jean Giono (1895-1970)

Le sujet de La Flûte enchantée donne l’occasion à Mozart de récapituler à la fin de sa vie la raison d’être de toute son existence.
Jean-Victor Hocquard (1910-1995)

La Flûte enchantée de Mozart et Schikaneder est une œuvre cosmique qui dépasse l’entendement. Ce n’est assurément pas un opéra comique, ni un mystère, bien que certains passages puissent le faire penser. Ce n’est que La Flûte enchantée de Wolfgang Amadé Mozart et cela suffit.
Otto Klemperer (1885-1973)

C’est une rêverie entre ciel et terre, une coupe d’opium divin, qui endort l’âme dans la couche des nuages.
Alphonse de Lamartine (1790-1869)

Parfaitement singulière, la Flûte enchantée est parfaitement universelle. La trajectoire de Mozart explose sur l’œuvre fabuleuse, hors temps, créant son propre temps.
Jean et Brigitte Massin

Certes, La Flûte enchantée que j’écoute ce soir m’enchante, mais mon enchantement est gêné, comme il l’a toujours été et quoi qu’on me raconte, par le livret que je m’obstine à trouver absurde.
François Mauriac (1885-1970)

La Flûte enchantée dont je ne comprends pas bien l’histoire et dont les symboles maçonniques me sont étrangers me donne encore plus l’impression d’enchantement à cause précisément du mystère qui entoure certains aspects de l’histoire.
Fréderic Mitterrand

La sublime pureté de certaines harmonies de La Flûte plane à des hauteurs où s’élèvent à peine les mystiques ardeurs des chevaliers du Graal. Ici, tout est lumière. Rien n’est plus que lumière.
Romain Rolland (1866-1944)

Action grotesque mais un hiéroglyphe éloquent et à plusieurs sens.
Arthur Schopenhauer (1788-1860)

Il faut absolument avoir vu La Flûte enchantée pour s’en faire une idée. La pièce, qui ressemble aux jeux d’une imagination tendre en délire, est divinement d’accord avec le talent du musicien.
Stendhal (1783-1842)

La Flûte enchantée, c’est l’enfance délivrée, l’enfance éternelle. Lorsqu’elle est correctement mise en scène, elle nous fait accéder au conte de fées originel, aux racines de notre enfance. Une des choses les plus importantes à laquelle on puisse accéder avec La Flûte enchantée, c’est de pouvoir nous remémorer notre enfance perdue.
Giorgio Strehler (1921-1997)

Jamais sujet plus stupide et plus dénué de sens n’a été accompagné par une musique plus captivante.
Piotr Ilyitch Tchaïkovski (1840-1893)

Après le repas, Richard parle à nouveau de Mozart et en particulier de Die Zauberflöte et m’explique que bien des choses y représentent un chapitre entier de l’histoire de l’art ; Sarastro a introduit la dignité de l’âme au lieu de la dignité de la convention. Certaines choses de Mozart ne seront jamais surpassées…
Journal de Cosima Wagner (23.02.1878)

Ainsi je pense que dans ce dernier et immortel opéra de Mozart, je me suis rapproché de lui et j’ai perçu son premier aveu personnel, oui à vrai dire le seul qui nous permet de pénétrer dans la profondeur de son cœur.
Bruno Walter (1876-1962)